samedi 28 mars 2015

35 enfants réfugiés Congolais(ex Zaire) Enlèvèes par la LRA de Kony a Bangui, Centre Afrique



- L'agence des réfugiés des Nations Unies (HCR) a fermement condamné aujourd'hui l'enlèvement récent de réfugiés congolais par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) en République démocratique du Congo (RDC), appelant à la libération immédiate de ceux qui sont encore en captivité.

Le 21 Mars, 35 réfugiés congolais et un ressortissant congolais ont été enlevés par la LRA près de la frontière entre la République centrafricaine (RCA) et la DCR. Ils ont été enlevés du côté congolais de la frontière, où ils avaient été tendent à leurs champs
.

L'ONU condamne enlèvement des réfugiés de la RD Congo, demande instamment leur libération immédiate

Selon le HCR, 13of eux, deux femmes et 11 hommes, ont été libérés deux jours plus tard et parcouru vers le camp de réfugiés près de Zemio dans le sud-est de la RCA. Certaines des victimes sont arrivés avec des plaies ouvertes, et une fille de 16 ans avait été violée. Trois garçons de réfugiés sont toujours portés disparus.

Lors d'une conférence de presse à Genève cet après-midi, de Karin Gruijl du HCR a déclaré que lors de leur arrivée, les réfugiés ont été libérés immédiatement transféré au centre de santé de Zemio où ils ont reçu les soins médicaux nécessaires. Ils étaient encore sous le choc et désireux de se renseigner sur les réfugiés disparus, at-elle dit.

Le HCR et ses partenaires fournissent un soutien psychosocial pour les aider à faire face à cet événement traumatique. L'agence de l'ONU prévoit également d'intensifier les efforts de sensibilisation pour fournir aux réfugiés avec une mise à jour des informations sur la situation de la sécurité, les activités de la LRA dans la région et les risques associés au déplacement entre le camp dans la voiture et leurs champs en RDC.

Rebelles de la LRA ont intensifié leurs attaques contre des villages à la frontière RCA-RDC depuis l'arrestation en RCA de Dominic Ongwen, un haut commandant de la LRA accusés de crimes contre l'humanité au début de 2015.

L'Armée de résistance du Seigneur en Ouganda surgi en 1986, établi sa première base au Soudan en 1993, et se étendre à la RDC en 2005, avant de se déplacer plus au nord dans la RCA en 2009. Poursuivis par les forces armées ougandaises, les rebelles de la LRA ont restants tiré vers l'arrière dans les forêts en RCA sud-est. Ils continuent de faire des ravages et de répandre la terreur dans la région.

Selon le HCR, plus de 180 000 personnes sont toujours déplacées à l'intérieur dans les zones touchées par la LRA en RCA et de la RDC, tout en violence de la LRA a causé plus de 30.000 personnes à fuir vers les pays voisins différents.

Pour répondre à ces besoins, le HCR et ses partenaires fournissent une assistance aux réfugiés. À ce jour, quelque 640 réfugiés se étaient inscrites pour participer au programme de retour volontaire qui serait facilitée par l'agence de l'ONU. Le programme de retour devrait commencer dans les prochaines semaines, une fois que la réhabilitation et l'extension des pistes d'atterrissage dans Zemio et Ango pistes d'atterrissage ont été achevés.

Cependant, Mme de Gruijl dit que la situation de sécurité tendue là. Il n'y a pas assez de policiers pour fournir l'application pour le moment. Au cours de l'année précédente, il avait été un défi pour fournir de la nourriture à certaines parties de la RCA; par conséquent, les gens des camps cherchent des moyens pour compléter à la fois leur nutrition et les revenus. Il n'y a pas également Casques bleus dans cette partie de la RCA.

Camp de réfugiés Zemio accueille quelque 3400 réfugiés congolais du Territoire Ango, dans la Province Orientale dans la partie nord-est de la RDC. Ces Congolais ont fui les atrocités de la LRA dans la province Orientale et ont trouvé refuge en République centrafricaine en 2009.

Nzube.com