samedi 11 novembre 2017

La RDC estime que la pression exercée par les sondages en raison de la «cupidité» étrangère pour le cobalt

KINSHASA - La République démocratique du Congo (RDC) a déclaré hier que la "cupidité" étrangère pour son cobalt était derrière les pressions "malveillantes" pesant sur le processus électoral du pays.
anti kabila protestation

Reuters

La RDC est en proie à une crise sur les plans d'élections présidentielles, qui ont été retardées par le refus du président Joseph Kabila de se retirer à l'expiration de son second et dernier mandat en décembre dernier.



Dans le cadre d'un compromis, le vote devait avoir lieu cette année.

Mais le 12 octobre, la commission électorale du pays a déclaré que les problèmes logistiques dans les régions troublées par la violence rendaient impossible la tenue des élections avant le début de l'année 2019.

Après que les États-Unis ont demandé que le vote ait lieu l'année prochaine, la commission a déclaré la semaine dernière que l'élection aurait lieu le 23 décembre 2018.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a condamné hier ce qu'il a appelé "une avalanche de pressions externes sur le processus électoral (de la RDC)"

.Nzube.net