jeudi 16 novembre 2017

Le gouvernement congolais rejette l'envoyé de la SADC por la troisieme Dialogue

Image result for Hifikepunye Pohamba
Hifikepunye Pohamba

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a snobé les ouvertures de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour envoyer son envoyé de paix - l'ancien président namibien Hifikepunye Pohamba, pour les pourparlers de paix qui devaient débuter à Kinshasa jeudi .Pohamba a été nommé Envoyé spécial de la SADC en RDC lors du sommet régional d'août 2017 à la lumière des tensions politiques, en particulier en prévision des élections générales attendues l'année prochaine.



L'APA a appris mercredi que le président de la RDC, Joseph Kabila, avait informé la SADC qu'ils n'accueilliraient pas l'ancien dirigeant namibien, en tant qu'émissaire régional.

Peter Mwatile, le directeur exécutif du bureau de l'ancien président, a confirmé à APA que la mission spéciale de la SADC en RDC qui devait être dirigée par Pohamba a été annulée.

Il a dit qu'ils n'ont reçu aucune communication de la SADC ni du gouvernement de la RDC.

"Cependant, ce que la SADC nous a dit est qu'ils ont écrit au président Kabila et au ministre des Affaires étrangères (Raymond Tshibanda) que l'envoyé spécial était prêt pour des pourparlers inauguraux jeudi 16 novembre.

"Mais, ils n'ont pas répondu. Comme ils n'ont pas répondu à la lettre de la SADC, l'envoyé ne pouvait pas procéder à la mission spéciale. C'est la seule information que nous avons en ce moment ", a expliqué Mwatile.


La RDC est à la traîne depuis la fin de l'année dernière, lorsque la date limite pour la tenue d'élections générales en décembre s'est écoulée et que le président Kabila a refusé de démissionner.

L'accord de paix négocié par l'Église catholique, qui s'est mis d'accord sur un gouvernement d'union nationale, s'est également effondré.

Les partis d'opposition ont exigé que les élections aient lieu avant la fin de cette année.

Cependant, les autorités électorales du pays ont fixé au 23 décembre 2018 la nouvelle date des élections présidentielles, législatives, régionales et locales.

Nzube.net